Comment entretenir Aloe Vera ?

La plante d’aloe vera est originaire des tropiques. C’est une des plantes d’intérieur courantes pouvant rester dans une variété de climats. Prendre soin de l’aloe vera est facile une fois que vous connaissez les quelques notions de bases. En effet, c’est la plante idéale pour les personnes qui oublient souvent d’arroser, car cela demande peu d’entretien. Pour savoir comment l’entretenir pour lui permettre de vivre longtemps, suivez les conseils de cet article.

Placer l’aloe vera dans un endroit ensoleillé

La fenêtre ensoleillée de la cuisine ou toute autre pièce ensoleillée de votre maison est idéale pour cette plante. Elle prospère également dans les zones qui reçoivent la lumière indirecte du soleil. Elle ne pousse pas à l’ombre complète. Assurez-vous donc qu’il y a au moins un peu de soleil dans la pièce où vous allez la placer. Vous pouvez la déplacer à l’extérieur pendant l’été tant qu’il n’y a pas de risque de gel. Si vous vivez dans une zone de culture chaude et que vous prévoyez de planter l’aloe vera, choisissez un endroit qui reçoit la lumière du soleil 6 à 8 heures par jour.

A lire en complément : Reconnaissance des types de sol pour une plantation réussie : Guide pratique

Arroser avec parcimonie

Les plantes d’aloe vera sont très faciles à entretenir. Elles n’ont pas besoin de beaucoup d’eau. Attendez que le sol soit sec à au moins 2 pouces (5 cm) sous la surface, puis arrosez lentement et jusqu’à ce que vous voyiez l’eau sortir des trous de drainage. N’arrosez votre aloe que lorsque le sol est à nouveau sec à au moins 5 cm sous la surface. Cela équivaut à arroser une fois par semaine.

Si vous venez de le repiquer, attendez 2-3 jours avant de l’arroser. Cela donne aux racines le temps de s’adapter au nouveau sol avant d’absorber l’eau. En cas de doute, arrosez moins que ce qu’il faut, pas plus. Lorsque vous arrosez trop l’aloès, les racines commencent à pourrir et la plante finit par mourir. Il est donc préférable d’attendre quelques jours de plus si vous ne savez pas s’il est temps de l’arroser. Un arrosage excessif peut également causer l’apparition des champignons.

Lire également : Qui prend les chèque emploi service ?

Fertiliser l’aloès pendant la saison de croissance

D’avril à septembre, l’aloe vera pousse vigoureusement. Si vous le souhaitez, vous pouvez l’aider en lui apportant un peu d’engrais deux fois par mois pendant cette période. Appliquez l’engrais les jours d’arrosage. Évitez de fertiliser la plante en hiver. La plante ne peut pas absorber le fertilisant lorsqu’elle ne pousse pas activement.

Faire attention aux insectes

Il y a quelques parasites comme les cochenilles qui sont des visiteurs de la plante d’Aloe Vera. Ces insectes sont plats et bruns et aiment aspirer la sève des plantes. Pour les éviter, utilisez un pesticide naturel non toxique sur l’aloe vera.

Contrôler le pot d’achat de la plante

L’aloe vera se vend généralement dans de petits pots en plastique fragiles. Pour l’aider à durer des années, il est recommandé de la transplanter dans un pot plus grand afin qu’elle ait plus d’espace. Si elle est déjà dans un grand pot en argile solide avec des trous au fond, vous n’avez pas nécessairement besoin de la mettre dans un autre pot.

Acheter un mélange fait pour cactus

Comme les autres cactus, l’Aloe Vera préfère les sols secs et sablonneux. Elle ne se développe pas bien dans une humidité abondante du terreau ordinaire. Cherchez dans votre magasin de jardinage un mélange spécialement conçu pour les cactus. En effet, ce sont des plantes qui stockent leurs eaux et préfèrent que leurs racines soient sèches plutôt que d’être humides.

Si vous vivez dans les zones où il n’y a aucun risque de gel, vous pouvez cultiver votre aloe vera à l’extérieur. Elle pourrait servir en même temps comme plante de jardin. Utilisez 1/3 de sable, 1/3 de gravier et 1/3 de terre comme milieu de culture. Il faut choisir un pot trois fois plus gros que la motte d’aloe vera. La motte est le mélange de racines et de terre qui se trouve à la base de la plante. C’est mieux quand ça se répand. Par conséquent, vous devez choisir un grand pot pouvant permettre la commodité de cette dernière.

Effectuer une taille régulière de l’aloe vera pour favoriser sa croissance

La taille est un aspect crucial dans l’entretien de votre aloe vera. Une bonne coupe peut stimuler la croissance des feuilles et empêcher la plante de se développer trop en hauteur. Il est recommandé d’effectuer cette opération durant le printemps ou l’été lorsque les plantes sont plus vigoureuses.

Avant tout, il faut savoir que toutes les feuilles ne doivent pas être coupées à la fois. Laissez toujours quelques-unes sur la plante pour qu’elle puisse continuer à pousser tranquillement. Vous pouvez opter pour deux types différents de tailles : couper légèrement le bout des feuilles ou couper complètement les grandes tiges.

Pour effectuer ce travail correctement, vous avez besoin d’un outil tranchant et propre comme un sécateur non rouillé que vous aurez préalablement nettoyé avec un peu d’alcool ménager. Coupez ensuite soigneusement chaque tige inclinée vers le bas sans entraver leur cicatrisation naturelle.

Si jamais vous constatez certains signes indiquant une maladie, procédez immédiatement aux mesures nécessaires avant toute intervention. Par exemple, un jaunissement inhabituel du limbe foliaire peut traduire un excès hydrique, un flétrissement soudain révèle souvent une attaque parasitaire et un brunissement persistant sur plusieurs parties du limbe foliaire évoque généralement une carence nutritionnelle. Dans ces cas-là, évitez absolument toute forme de taillage car cela peut aggraver encore plus leur état respectif.

La taille est une étape importante dans l’entretien de votre aloe vera. Elle permet non seulement de favoriser sa croissance en stimulant la production de nouvelles feuilles, mais aussi d’éviter son développement démesuré. En respectant les conseils mentionnés ci-dessus, vous pourrez assurer à votre plante un cycle annuel sain et productif.

Récolter et utiliser le gel d’aloe vera pour ses bienfaits sur la peau et les cheveux

Récolter et utiliser le gel d’aloe vera pour ses bienfaits sur la peau et les cheveux

L’aloès est aussi connu pour son gel riche en nutriments, prisé dans l’univers de la cosmétique naturelle. Vous pouvez facilement récolter ce fameux gel en découpant une feuille à partir de sa pointe jusqu’à sa gaine externe. Vous aurez accès au précieux liquide transparent que vous pouvez soit appliquer directement sur votre peau ou vos cheveux, soit conserver dans un flacon hermétique.

Le gel d’aloès peut être utilisé comme soin hydratant naturel pour tous types de peaux : sèches, grasses ou mixtes. Il faut mélanger du miel et laisser poser sur votre visage pendant 10 minutes avant de rincer abondamment.

En matière capillaire, le gel d’aloès fait des merveilles ! Grâce à ses vertus hydratantes et fortifiantes sur les fibres capillaires fragiles, il favorise leur croissance tout en leur redonnant brillance et éclat. Appliquez simplement quelques gouttes après chaque shampoing en massant délicatement vos racines pour stimuler la circulation sanguine.

Cultiver un aloe vera chez soi est très simple. Il suffit de suivre les étapes d’entretien indispensables à sa bonne croissance : un arrosage régulier et modéré, une exposition au soleil idéale et une taille judicieuse. En plus d’un aspect décoratif indéniable dans votre intérieur, cette plante possède de multiples propriétés bénéfiques pour la santé et la beauté. N’hésitez pas à intégrer l’aloe vera dans votre routine quotidienne !