Comment déshumidifier une piscine intérieure ?

En règle générale, construire une piscine intérieure constitue un placement financier assez conséquent. Par conséquent, il vous incombe de la protéger. Par ailleurs, il convient de retenir qu’un grand nombre de piscines intérieures connaissent de dommages.

Parce que des structures de bâtiments, des murs, des équipements subissent la corrosion, ainsi que le ravage de la moisissure.

A découvrir également : Chauffage de piscine : guide des meilleures options de sources d'énergie

Pour y remédier, une seule alternative se présente : la déshumidification. Mais, comment y procéder ? Au travers de cet article, découvrez les différentes méthodes pour déshumidifier votre piscine intérieure.

Déshumidification de piscine intérieure : la ventilation mécanique ou naturelle

De prime abord, retenez bien qu’un système classique de ventilation s’emploie pour faire entrer l’air de l’extérieur. À travers la fenêtre ouverte.

A lire en complément : Les incontournables pour tirer le meilleur parti de votre piscine

Prenons le cas de la ventilation mécanique contrôlée (VMC). Celle-ci aspire l’air de la piscine puis le renouvelle avec de l’air hygiénique, sans les polluants.

N’oubliez surtout pas que cette alternative convient parfaitement aux piscines à jacuzzi qui ne servent que quelques heures par semaine.

Néanmoins, cette solution ne consiste seulement pas à la déshumidification de la piscine intérieure. Elle vaut énormément en énergie parce qu’on doit réchauffer l’air renouvelé.

Déshumidification de piscine intérieure : la couverture isotherme ou la bâche

Peu importe la nature de votre couverture, sachez qu’elle ne sert uniquement pas à protéger la piscine intérieure des microbes. En outre, elle conserve la chaleur de l’eau quand personne ne s’y baigne.

En d’autres termes, elle diminue considérablement l’évaporation. Notez bien que les options intéressantes se concilient avec les autres systèmes de déshumidification pour un parfait résultat.

Déshumidification de piscine intérieure : le déshumidificateur à absorption

La majorité des déshumidificateurs à absorption contenant du silica gel ou du gel de silice, facilite la chute du taux d’humidité de l’air en silence. Et ce, sans consommer assez d’énergie électrique.

En ce qui concerne celles de grande superficie, vous débourserez une fortune en cartouches. Non seulement ceci, l’efficacité ne sera pas optimale.

Déshumidification de piscine intérieure : le déshumidificateur à condensation

Le déshumidificateur à condensation s’apparente à un déshumidificateur qui condense l’eau et recycle l’air.

Il en existe de divers types, en différentes tailles puis pour distinctes utilisations de bassins. De ce fait, pour les petites piscines privées intérieures, vous trouverez des déshumidificateurs en console.

En termes de piscines intérieures commerciales de grande taille, vous les trouverez encastrés. Dans le même temps, les déshumidificateurs en central correspondent aux piscines intérieures d’envergure.

En définitive, il existe plusieurs manières pour déshumidifier votre piscine intérieure. Vous pourrez opter pour le déshumidificateur à absorption, le déshumidificateur à condensation, la couverture isotherme, etc.

Déshumidification de piscine intérieure : l’importance de l’aération de la pièce

En complément des méthodes de déshumidification évoquées précédemment, vous devez souligner l’importance d’aérer régulièrement la pièce où se trouve votre piscine intérieure. L’aération permet non seulement de renouveler l’air présent dans la pièce, mais aussi d’évacuer une partie importante de l’humidité présente. Effectivement, plus vous laissez stagner l’air humide à l’intérieur d’une pièce fermée, plus le taux d’humidité va augmenter et causer des problèmes tels que des moisissures ou encore de la condensation sur les murs et plafonds.

Il est donc recommandé d’aérer régulièrement la pièce en ouvrant les fenêtres pendant plusieurs minutes chaque jour. Si cela n’est pas possible en raison du climat extérieur, par exemple, vous pouvez opter pour un système de ventilation mécanique contrôlée (VMC) qui permettra une évacuation constante et efficace de l’humidité présente dans la pièce.

Si vous voulez maintenir une qualité d’air optimale dans votre maison tout en prolongeant la durée de vie de votre piscine intérieure, veillez à aérer régulièrement et misez sur un système adapté pour déshumidifier efficacement votre espace aquatique !

Déshumidification de piscine intérieure : les précautions à prendre pour éviter la moisissure et la corrosion

En matière de déshumidification d’une piscine intérieure, il faut prendre certaines précautions pour éviter les problèmes liés à l’humidité. Parmi ces problèmes, on peut notamment citer la formation de moisissures, qui peuvent être très dangereuses pour la santé des occupants du bâtiment, et la corrosion des matériaux due à l’accumulation d’eau.

Afin d’éviter ces désagréments et d’assurer une bonne qualité de l’air dans votre pièce contenant votre piscine intérieure, il faut veiller à ce que le taux d’humidité ne dépasse pas les 60%. Si tel est le cas, vous pouvez alors envisager l’utilisation d’un appareil électronique permettant un contrôle régulier du taux d’humidité, comme un hygromètre. Vous serez ainsi en mesure de surveiller constamment le niveau d’humidité présent dans votre pièce.

Afin de limiter au maximum les risques liés aux moisissures et autres problèmes causés par l’eau présente dans la pièce où se trouve votre piscine intérieure, vous devez aussi veiller à bien ventiler cet espace. Il faut donc veiller au taux d’humidité présent dans l’espace contenant votre piscine ainsi qu’à sa bonne ventilation.