Comment installer une plaque de protection murale pour poêle à bois ?

La plaque de protection murale pour poêle à bois est un outil indispensable qui permet de réduire la distance entre le mur et le poêle. Elle protège le mur du rayonnement issu du matériel et évite toutes sortes de dépôts de carbone.

Toutefois, si vous désirez jouir amplement de ce dispositif, il est intéressant que vous maîtrisiez les différentes techniques d’installation. En lisant ce guide, vous avez toutes les informations à ce propos.

A lire également : Quel logiciel de plan 3D gratuit utiliser ? Notre top 3 incontournable

Respecter la distance de sécurité imposée par les normes

Pour installer une plaque de protection murale, il y a des règles à respecter. Il s’agit des normes françaises sur les documents techniques unifiés (NF DTU) relatifs au bâtiment. Ces dispositions précisent les conditions techniques pour la bonne exécution des ouvrages. Celle qui concerne l’installation d’une plaque de protection murale est la NF DTU 24.1.

Ainsi, cette norme indique que la distance de sécurité entre le mur et le dispositif de la poêle doit être trois fois supérieure au diamètre du conduit. Quoi qu’il en soit, il faut respecter une distance minimum de 37,5 cm. Ce qui revient à dire qu’au moment de l’installation, il faut penser à mesurer la largeur de votre poêle et du foyer.

A lire aussi : Quelle peinture mettre sur un mur extérieur ?

Se référer à la documentation fournie

Sur le marché, il y a une diversité de poêle à bois. De ce fait, lorsque vous désirez installer votre matériel de chauffage, c’est important de consulter la documentation fournie. Vous avez toutes les informations pour y parvenir sans grande difficulté.

À juste titre, ces documents laissent des indications sur la distance requise entre le mur et le modèle du poêle acheté. De la même façon, vous avez des données sur la largeur et la hauteur recommandées pour la mise en place du bouclier thermique.

 Se servir des outils spécifiques pour installer une plaque de protection

Une fois que vous disposez de toutes les informations permettant d’installer la plaque de protection, passez à présent à la phase pratique. Pour y arriver, vous avez besoin de quelques outils. Il s’agit des vis qui permettent la fixation contre le mur. Vous pouvez aussi utiliser des fixations non combustibles.

Lors de l’installation, tracez d’abord l’emplacement des vis. Positionnez la protection murale derrière le poêle à la hauteur d’une plinthe. Ensuite, percez le mur en respectant un diamètre de 6 mm pour les chevilles de fixation fournies. Serrez enfin les vis à 2 mm du mur.

Par ailleurs, lors des différentes étapes, vous pouvez vous faire aider à maintenir le dispositif en équilibre.

Faire appel à un professionnel pour l’installation d’une protection murale

Plaque de protection murale pour poêle à bois

L’installation d’une protection murale demeure une tâche délicate. Il est possible que vous ne soyez pas en mesure de respecter la distance de sécurité. En plus, c’est important d’avoir certaines habiletés en matière de bricolage pour disposer convenablement les fixations.

Puisque tout le monde n’a pas ces attributs, alors il convient de faire appel à un professionnel. Ce dernier est suffisamment expérimenté pour vous fournir un travail de qualité. En plus, il peut vous proposer des modèles qui entrent parfaitement dans la décoration de votre pièce.

Néanmoins, si vous vous inquiétez pour les dépenses à engager, sachez que le recours à l’expert ne vous coûte que quelques euros. Tout dépend du profil sollicité. Quoi qu’il en soit, c’est un moyen sûr qui permet de protéger son investissement.

Quels sont les types de plaques de protection murales pour poêle à bois ?

Un tour dans les magasins et vous pouvez constater que les plaques de protection sont disponibles en une variété de matériaux. Vous avez votre matériel en acier, en aluminium ou en silicate de calcium.

Avec l’acier, vous avez l’assurance d’avoir un outil résistant aux chocs ainsi qu’à toute déformation éventuelle. En aluminium, la plaque présente également une bonne solidité, mais elle est légère. Le silicate de calcium, en ce qui le concerne assure au dispositif une parfaite robustesse et une très faible conductivité thermique.

Comme vous le constatez, les trois matières assurent une bonne résistance à la plaque de protection. Par conséquent, elles peuvent donc supporter le feu et la chaleur. Par ailleurs, lorsque vous désirez amplifier l’isolation de votre mur, choisissez une plaque de protection disposant d’un isolant thermique. Un modèle qui dispose également d’une ventilation à l’arrière est aussi un excellent choix.